Manga Mania Festival / Kpop Super Show (7ème édition, précisons), en voilà un nom qui déchire pour un événement dont l’ambition affichée par les organisateurs est de partager la culture asiatique du divertissement. Et la promesse est belle : 1500 m2 pour 50 stands dédiés à des espaces culturels, au divertissement, à la vente, à divers concours, mais aussi à des ateliers. Sans oublier le plus important (pour moi), la cuisine asiatique.

Chiche, ça me tente. Je prends mon appareil photo avec la ferme intention de ramener un reportage sympa, et mon ainé m’accompagne (tiens, c’est notre premier reportage ensemble). Je me dis aussi que je finirai par y trouver des figurines que je recherche depuis un bon bout de temps maintenant. Aller, j’enfourche mon scooter avec le fiston à l’arrière et c’est parti.

10:05 (suivez la chronologie, c’est important), on arrive sur le parking du gymnase Ankorondrano où se déroule le festival du 10 au 12 mai 2018. Au guichet, c’est déjà une longue queue qui s’est formée (lire au premier degrés, merci). Et je me dis que ce n’est pas mal, l’engouement est là. Et ce n’est pas du sarcasme.

Fainéant je suis, du coup j’envoie le fiston faire la queue pour nous acheter le fameux sésame. J’avoue, j’ai hâte d’y entrer et de partir à la découverte de cet univers particulier.

10:20, revoilà le fiston avec nos deux tickets, yeah. A l’entrée du portail je demande gentiment aux jeunes gens avec des badges « STAFF » bien en évidence si le parking moto est assuré (je traduis : est-ce qu’il y a des gens de la sécurité qui surveillent ?). On me répond que dehors non, mais à l’intérieur de l’enceinte oui.

C’est d’ailleurs le format standard des événements organisés au gymnase Ankorondrano. Je me rappelle du Tana Games Week organisé au même endroit en début d’année. Je me suis acheté le ticket, j’ai fais entrer le scooter, puis un gars de la sécurité me file un second ticket payant pour garder ta moto. C’était super bien fait, et je me suis amusé l’esprit tranquille sans avoir des palpitations en pensant au sort de ma petite moto (elle s’appelle Candy, et elle ne cherche pas de compagnon).

Bon alors, on est devant le portail. Je demande donc à entrer, et là problème. Les jeunes se regardent, et l’un fini par expliquer que le portail est fermé à cadenas et personne ne sait qui a la clé. J’éclate de rire en espérant qu’à la fin de mon rire, ils me glissent un « c’est une blague ». Mais je comprends vite que c’est tout sauf une blague, quand une jeune fille à moto qui était à l’intérieur s’est vue signifiée la même réponse alors qu’elle s’apprêtait à sortir (deux motos et quelques voitures étaient à l’intérieur, certainement arrivées avant que la clé magique ne disparaisse).

Déconcerté par le ridicule de la scène, je me décide quand même à attendre un peu devant le portail. Ne sait-on jamais, celui qui a la clé (ce n’est ni Dah Mama ni Rajoelina) finira peut-être par réapparaitre.

Entre temps, deux véhicules arrivent, ce sont deux traiteurs qui ramènent leur fameux plats asiatiques (miam). Bah non, ils ne rentrent pas non plus. Hop, chacun porte ses affaires en entrant par la petite porte d’entrée du personnel. J’ai compté, ils ont fait au moins 6 aller retour chacun les pauvres.

11:15, on est toujours devant le portail avec le fiston (bordel ce que je peux être patient). Je demande si la clé est enfin retrouvée. On me dit que non. Je redemande alors si quelqu’un de l’organisation peut assurer la sécurité de la moto en dehors du portail. On me répond que oui, à l’intérieur, mais non à l’extérieur (mouais, mouais).

Du coup, la décision me revenait. Soit je repartais, soit je rentre dans le gymnase en laissant mon scooter dehors. Le temps de gamberger, et de me rappeler qu’en moyenne 20 motos par mois se font voler à Antananarivo (vols enregistrés au niveau du commissariat central). Un article de décembre 2017 rappelle également que « Généralement, ces brigandages surviennent la nuit ou même la journée à proximité de lieux de loisirs » (oui oui, la journée à proximité de lieux de loisirs).

11:30. Euh, ok. Ciao Manga Mania Festival / Kpop Super Show, on se reverra peut-être plus tard, ou alors à l’année prochaine.

Mon reportage photo se résume ainsi à cette seule photo, avec mon ticket d’entrée (si quelqu’un le veut, je le donne), à l’extérieur du portail. Ami(e)s qui ont la chance de pouvoir y aller, racontez moi siouplait 🙂

Sugu ni aimashō !

PS : Par curiosité, si jamais un truc chelou survient à l’intérieur du gymnase, genre un court circuit qui entraine un incendie, ça se passe comment pour les voitures et motos enfermées dans l’enceinte, on attend la clé? Pour le coup, une lecture intéressante sur la réglementation et la sécurité dans les établissements recevant du public (ERP) à lire ici